Forum Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 10 janvier Saint Grégoire de Nysse

Aller en bas 
AuteurMessage
Miséricorde de Dieu
Modérateur
Miséricorde de Dieu

Nombre de messages : 8507
Age : 61
Date d'inscription : 17/05/2008

10 janvier Saint Grégoire de Nysse Empty
MessageSujet: 10 janvier Saint Grégoire de Nysse   10 janvier Saint Grégoire de Nysse EmptyMer 9 Jan - 16:40:14

10 janvier Saint Grégoire de Nysse 280px-Gregory_of_Nyssa

10 janvier : Saint Grégoire de Nysse :

Evêque


Grégoire naquit entre 331 et 3411 à à Néocésarée (actuelle Niksar en Turquie, dans une famille chrétienne d'avocats et de rhéteurs de dix enfants.

Sa grand-mère, Macrine l'Ancienne, avait suivi l'enseignement de Grégoire le Thaumaturge, qu'elle transmit à ses enfants. Deux de ses frères, Basile de Césarée, son aîné de cinq ans et Pierre de Sébaste furent évêques comme lui.

En 371, Grégoire fut nommé évêque de Nysse, contre son gré, par Basile de Césarée. Quelques années après sa nomination en 374, il fut déposé accusé d'avoir dilapidé les biens de l'évéché et partit en exil. Il rentra d'exil en 379 et assista aux funérailles de sa soeur Macrine.

Il participa au Concile d'Antioche en 379, pour mettre fin au schisme qui divisait la région d'Antioche. Il joua un rôle imporant dans le concile de Constantinople contre l'arianisme en 381. IL mourut en 394, après la dédicace de l'église de Rufin à Constantinople.
Source : Wikipédia

Biographie de Saint Grégoire de Nysse.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Prières de Saint Grégoire de Nysse.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un sermon de Saint Grégoire de Nysse.

« C'est toi, Seigneur, qui as abrogé pour nous la crainte de la mort. C'est toi qui as fait pour nous, du terme de la vie d'ici-bas, le commencement de la vie véritable. C'est toi qui pour un temps laisses se reposer nos corps par une dormition, et qui les réveilles à nouveau "au son de la dernière trompette".
C'est toi qui à la terre donnes en dépôt notre terre, celle que tu as façonnée de tes mains, et qui fais revivre à nouveau ce que tu lui as donné, en transformant par l'immortalité et la beauté ce qui en nous est mortel et difforme.
C'est toi qui nous as arrachés à la malédiction et au péché, en devenant pour nous l'un et l'autre. C'est toi qui as brisé les têtes du dragon, lui qui avait saisi l'homme dans sa gueule en l'entraînant au travers du gouffre de la désobéissance.
C'est toi qui nous as ouvert la route de la résurrection, après avoir brisé les portes de l'enfer, et "réduit à l'impuissance celui qui régnait sur la mort".
C'est toi qui à ceux qui te craignent as donné pour emblème le signe de la sainte croix, pour anéantir l'Adversaire et donner la sécurité à nos vies.
Dieu éternel, "vers qui je me suis élancée dès le sein de ma mère", "toi que mon âme a aimé" de toute sa force, à qui j'ai consacré ma chair et mon âme, depuis ma jeunesse et jusqu'en cet instant, mets auprès de moi un ange lumineux qui me conduise par la main au lieu du rafraîchissement, là où se trouve "l'eau du repos", dans le sein des saints patriarches.
Toi qui as brisé la flamme de l'épée de feu et rendu au paradis l'homme crucifié avec toi et qui s'était confié à ta miséricorde, de moi aussi "souviens-toi dans ton royaume", car moi aussi j'ai été crucifiée avec toi, moi "qui ai cloué ma chair par ta crainte et qui ai craint tes jugements".
Que l'abîme effrayant ne me sépare pas de tes élus. Que le Jaloux ne se dresse pas contre moi sur mon chemin, et que mon péché ne soit pas découvert devant tes yeux, si, pour avoir été trompée par la faiblesse de notre nature, j'ai péché en parole, en acte ou en pensée.
Toi qui as sur la terre le pouvoir de remettre les péchés, "fais m'en remise, afin que je reprenne haleine", et "qu'une fois dépouillée de mon corps", je sois trouvée devant ta face "sans tache et sans ride" dans la figure de mon âme, mais que mon âme soit accueillie entre tes mains, irréprochable et immaculée, "comme un encens devant ta face". »

Saint Grégoire de Nysse (335-394), Dernière prière de Macrine.
in Grégoire de Nysse, Vie de sainte Macrine, Editions du Cerf, 1971.


Source : chemin d'amour vers le Père

Catéchèse de Benoît XVI de Saint Grégoire de Nysse le 5 septembre 2007.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

SAINTS DU 10 JANVIER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
Miséricorde de Dieu
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saintmichel-princedesanges.com/
 
10 janvier Saint Grégoire de Nysse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAINT GRÉGOIRE LE GRAND
» Saint Grégoire de Nysse: l'échelle qui mène à Dieu
» 21-23 janvier 2011 à Saint-Etienne : Le service public d'éducation, une mission à partager
» Grégoire de Nysse
» 1 place pour janvier 2011 sur Saint maur (94)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique :: Téléchargement :: Enseignements-
Sauter vers: