Forum Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 2 janvier : Saint Grégoire de Nazianze

Aller en bas 
AuteurMessage
Miséricorde de Dieu
Administrateur
Miséricorde de Dieu

Nombre de messages : 8267
Age : 61
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: 2 janvier : Saint Grégoire de Nazianze    Mar 1 Jan - 18:45:37



2 janvier : Saint Grégoire de Nazianze :

Évêque et Docteur de l'Église


Grégoire de Nazianze naquit dans une famille de chrétiens très fervents et Saints.
Ami de Basile de Césarée, il mena avec lui une lutte implacable face à l'arianisme.

Il est un des Pères de l'Église grecque comme Saint Basile.
Il fut envoyé par l'Empereur Théodose à Constantinople pour que la ville se convertisse.
Il fut accueilli à jets de pierre mais il yaccomplit tout de même sa mission.
Il est le saint Patron des poètes, et son prénom vient du grec qui signifie celui qui éveille.  

Biographie de Saint Grégoire de Nazianze.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sermon de saint Grégoire de Nazianze, évêque

Dieu n’a pas voulu que ses bienfaits nous fussent imposés de force, mais qu’ils fussent reçus volontairement. Aussi a-t-il agi comme un pédagogue ou un médecin, supprimant quelques traditions ancestrales, en tolérant d’autres... Ainsi, par des changements partiels, les hommes se sont trouvés comme furtivement entraînés vers l’Evangile. L’Ancien Testament a clairement manifesté le Père, obscurément le Fils. Le Nouveau a révélé le Fils et fait entendre la divinité de l’Esprit. Aujourd’hui, l’Esprit vit parmi nous et se fait plus clairement connaître. Il eût été périlleux, en effet, alors que la divinité du Père n’était point reconnue, de prêcher ouvertement le Fils ; et tant que la divinité du Fils n’était point admise, d’imposer, si j’ose dire, en surcharge, le Saint-Esprit, On eût pu craindre que, comme des gens chargés de trop d’aliments ou comme ceux qui fixent sur le soleil des yeux encore débiles, les fidèles ne perdissent cela même qu’ils avaient déjà acquis. Il fallait, au contraire, par des additions partielles et, comme dit David, par des ascensions de gloire en gloire, que la splendeur de la Trinité rayonnât progressivement.

C’est pour cette raison que l’Esprit se communique progressivement aux Apôtres selon leurs forces. Suivant qu’on est aux premiers temps de l’Évangile, après la Passion ou après l’Ascension, il perfectionne leurs aptitudes, il leur est insufflé, il leur apparaît enfin sous forme de langues de feu. D’ailleurs Jésus ne révèle l’Esprit que peu à peu : il dit d’abord : " Je prierai le Père et il vous enverra un autre Paraclet, l’Esprit de Vérité. " Il s’exprime de la sorte pour que les Apôtres ne le croient pas en désaccord avec Dieu le Père ou sous l’influence d’une puissance étrangère. Il dit ensuite : " Le Père l’enverra, mais en mon nom. " Il laisse ainsi de côté la demande pour retenir seulement que le Père enverra l’Esprit. Puis : " je l’enverrai ", montrant ainsi sa propre autorité. Et "il viendra ", montrant ainsi la puissance de l’Esprit.

Voici maintenant une foule de témoignages qui prouveront, au moins à ceux qui ne sont pas fous ou trop étrangers à l’Esprit, que sa divinité se trouve fréquemment dans l’Ecriture. Regarde : le Christ naît, l’Esprit le précède. Il est baptisé, l’Esprit rend témoignage. Il est tenté, l’Esprit le fait revenir en Gaulée. Il accomplit des miracles, l’Esprit l’accompagne. Il est élevé au ciel, l’Esprit lui succède.

Il est l’Esprit qui crée, recrée par le baptême et la résurrection, il est l’Esprit qui connaît toutes choses, qui enseigne, qui souffle où il veut et comme il veut, qui conduit, qui parle, qui envoie, qui met à part certains Apôtres, qui s’irrite, qui est tenté, qui révèle, qui illumine, qui donne la vie ou plutôt qui est lui-même lumière et vie. Il fait de nous ses temples, il nous divinise, il est notre perfection, si bien qu’il précède le baptême et qu’on a besoin de lui aussi après le baptême. Il fait tout ce que fait Dieu, il est manifesté sous forme de langues de feu, il distribue ses dons, il fait les Apôtres, les Prophètes et les Évangélistes, il est intelligent, multiple, clair, pénétrant et pur, il ne connaît pas d’obstacle, il est la Sagesse Très Haute, il manifeste son action sous mille formes, il explique tout, il révèle tout... Je ne puis me contenter des comparaisons et des images d’un aussi grand mystère ; je ne trouve aucune image qui me satisfasse pleinement... Il faudrait avoir la sagesse de n’emprunter à ces images que certains traits en rejetant le reste. Aussi, ai-je fini par me dire qu’il valait mieux abandonner mes images et les ombres qui sont trompeuses et demeurent trop loin de la vérité. Je préfère m’attacher aux pensées plus conformes à la foi, me contenter de peu de mots et prendre pour guide l’Esprit, pour garder jusqu’à la fin la lumière que j’ai reçue de lui. Il est mon ami, mon intime et je passe dans la vie présente en invitant les autres, autant que je le puis, à adorer le Père, le Fils et l’Esprit Saint.

Source : clerus.org

la consultation de quelques-uns de ses Ecrits
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

SAINTS DU 2 JANVIER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
Miséricorde de Dieu
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saintmichel-princedesanges.com/
 
2 janvier : Saint Grégoire de Nazianze
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAINT GRÉGOIRE LE GRAND
» 25 mai Saint Grégoire VII
» 9 mars Saint Grégoire de Nysse
» 21-23 janvier 2011 à Saint-Etienne : Le service public d'éducation, une mission à partager
» 28 janvier : Saint Thomas d'Aquin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique :: Les Saints du jour :: Les Saints du jour-
Sauter vers: